Crédit d’impôt pour la garde d’enfant et les frais de scolarité

Crédit d’impôt pour la garde d’enfant et les frais de scolarité

Avec le prélèvement à la source, une mesure d’allègement a été prise pour aider les parents. Désormais, une partie des crédits d’impôts est attribuée à la garde d’enfant et aux frais de scolarité des plus grands. Cette décision compensatoire devrait réduire les charges des familles. Petit tour d’horizon sur l’application des procédures telles qu’elles ont été conçues.

Le prélèvement à la source est devenu obligatoire dès le 1er janvier 2019

L’impôt est à présent directement prélevé sur les paies des salariés. Cela, dans le but d’éliminer l’écart d’un an entre les paiements de salaire et leur imposition. Le prélèvement à la source devrait donc être favorable aux contribuables vivant un changement professionnel ou matrimonial. En revanche, le taux du prélèvement exclut les crédits d’impôts : garde d’enfants, service à domicile et dons aux associations. Donc pour aider les familles, un acompte de 60% a été versé le mardi 15 janvier dernier. Les 40% restants seront remis en septembre de cette année. Au moment où le taux sera révisé pour s’adapter aux nouvelles situations.

Le crédit d’impôt pour les frais de garde d’enfant

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt quand votre enfant est gardé à la maison, confié à une assistante maternelle agréée ou placé dans une crèche/centre de loisirs/garderie… Pour ce faire, votre enfant doit avoir moins de 6 ans le 1er janvier 2019. Tandis que pour la déclaration d’impôt sur les revenus de 2018, effectuée en 2017, il doit être né pendant ou après l’année 2011. Le crédit d’impôt est équivalent à 50% des charges liées à la garde (sans frais de repas et après déduction des aides familiales). Les coûts comptabilisés incluent les rétributions et cotisations sociales octroyés à l’assistante maternelle. Ils sont plafonnés à 2 300 € par enfant gardé et à 1 150 € en cas de garde alternée.

Le crédit d’impôt pour les frais de scolarité

Pour les enfants plus grands, un allègement fiscal est prévu pour les frais de scolarité. Ceci est valable à condition qu’au 31 décembre 2018, ils continuent leurs études secondaires/supérieures dans une institution publique ou privée. La réduction d’impôt est de :

• 61 € pour un enfant continuant ses études au collège

• 153 € pour un enfant continuant ses études au lycée,

• 183 € pour un enfant poursuivant des études supérieures.

Il est possible de devoir rembourser l’acompte du crédit d’impôt

En principe, le premier dépôt de 60% représente une partie du crédit d’impôt utilisé pour les frais de garde d’enfant. Et le second versement arrivera dans le compte bancaire des parents au mois de Septembre. Mais en cas de changement de situation personnelle ou professionnelle, le parent devra probablement restituer une partie du trop-perçu en septembre. Il serait donc judicieux d’épargner une partie de la somme au cas où.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *